Tout sur Mein Kampf — Claude Quétel

Au cours de nos études, nous avons tous déjà entendu parler de Mein Kampf, le fameux livre rédigé par Hitler lors de son séjour à la prison de Landsberg, suite à l'échec du putsch de Munich (novembre 1923), qui serait le programme du parti nazi. On entend en effet très souvent : "mais tout était écrit" au sujet des évènements de la Seconde Guerre mondiale, notamment sur la Solution Finale (mise au point en janvier 1942 à Wansee). Mais en réalité, on ne sait pas grand chose de ce livre. Une mention au cours du chapitre du deuxième conflit mondial suffit pour ensuite le laisser de côté. Dans l'ouvrage Tout sur Mein Kampf Claude Quétel revient en dix questions sur le contenu et le contexte de cette "Bible du IIIe Reich" mal écrite.

Alors que ce livre sombrait doucement dans l'oubli, une nouvelle le rappel sur le devant de la scène : Mein Kampf allait tomber dans le domaine public au 1er janvier 2016. Cette annonce entraîne alors de vivent protestations, d'autant que les éditions Fayard parlent d'une réédition critique de l'ouvrage. On se demande alors ce qu'il en est, si il existe encore des gens qui le lisent ou même l'ont lu, ou bien si il apparaît juste comme un souvenir qu'on n'ose pas jeter. 
"À la fois innommable et ignominieux mais impossible à passer sous silence car il est devenu un véritable objet de totémisation, un livre qu'on brandit plus qu'on ne lit"
L'objectif de Claude Quétel est donc, non pas de livrer une lecture critique de Mein Kampf, mais d'expliquer à ses lecteurs les conditions dans lesquelles Hitler a écrit son livre. Il expose une réflexion argumentée et objective qui retrace la trajectoire de ce livre, qui n'expose pas un programme (comme cela a longtemps été pensé) mais qui délivre plutôt l'état d'esprit et les objectifs de son auteur et de ses partisans. C'est à travers dix questions (dont les réponses constituent les chapitres) que Claude Quétel dresse la genèse du livre et son impact autant dans l'Allemagne du IIIe Reich que dans le reste du monde.
On peut distinguer deux parties dans cet ouvrage. Les cinq premiers chapitres se concentrent sur les origines de Mein Kampf, c'est-à-dire son auteur et son contenu. La deuxième partie — composée des cinq chapitres suivant, dans la logique de mon découpage — sont plutôt centrés sur la diffusion du livre, depuis sa sortie jusqu'à nos jours. Ce sont d'ailleurs ces derniers qui m'ont le plus intéressés. Tout d'abord parce que l'auteur nous offre un travail vraiment très bien documenté, avec des sources précises que l'on a envie d'aller creuser à la fin de la lecture, qui nous permettent de se rendre compte de la "vie" de ce livre et donc de la justification de son succès relatif pour l'époque — je pense notamment au fait que les membres du NSDAP (parti national-socialiste des travailleurs allemands) étaient obligés d'acheter un exemplaire (même si tous ne l'ont pas lu), ce qui contribuait à faire gonfler les ventes jusqu'à en faire un best-seller — qui dans certaines régions du monde est actuellement en tête des ventes.
Finalement, j'ai trouvé le conclusion de l'auteur tout à fait pertinente et intéressante. Elle reprend bien les différents éléments aborder dans le texte, tout en apportant une réponse à la question de savoir si  il est dangereux de laisser tout le monde lire Mein Kampf.
"On ne peut pas brûler Mein Kampf parce que  c'est impossible et on ne devrait pas le lire parce qu'il est illisible"
D'une justesse historique irréprochable et d'une documentation parfaite, Tout sur Mein Kampf est un ouvrage très intéressant sur la forme et le fond du livre rédigé par Hitler. Claude Quétel mettant l'accent sur l'illisibilité de la rédaction, ce livre n'est pas a considérer comme un danger :
"[…] l'ouvrage  ne contient pas en lui-même de force de conviction"
Ainsi, c'est finalement tout l'interdit qui entoure ce livre qui en a fait un mythe dangereux à éviter. L'étude de Claude Quétel revient sur tous ces débats, ce qui en fait un livre très intéressant et qui change des analyses et commentaires sur le contenu même, ici il n'est qu'évoqué dans deux chapitres. Je le conseillerais donc aux passionnés d'histoire, ou bien aux curieux qui ont entendu mentionné Mein Kampf et qui voudraient se pencher sur son contexte de création et les diverses considérations et l'impact de ce livre sur les sociétés.
_______________________________________________

TOUT SUR MEIN KAMPF — Claude Quétel
@PERRIN, 2017 — 277 pages — 14,90€

Résumé :

Mein Kampf appartient au cercle noir des ouvrages sulfureux dont tout le monde parle, sans jamais — ou presque — les avoir lus. Alors qu'il vient d'entrer dans le domaine public et que sa parution suscite de vives polémiques, Claude Quétel pose dix questions cardinales sur la genèse et le contenu du livre, son impact réel sur l'Allemagne du IIIe Reich, son accueil ailleurs dans le monde, notamment dans la France des années 1930, ses conséquences sur le déroulement de la Seconde Guerre mondiale. “Tout sur Mein Kampf” raconte aussi l'étonnant et inquiétant succès d'une telle œuvre à nos jours.





Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Filet mignon de porc aux abricots (frais)

Tarte au Saint Nectaire

Quiche au chèvre et brocoli